En 2009, très grand millésime mais aussi, une rencontre. C’est à l’école, dans le Beaujolais, que Jérémy et Nicolas apprennent à se connaitre. Mais l’un est prof de l’autre. Et pourtant plus tard ils exerceront le même métier ensemble dans un autre établissement de Bourgogne. De là, les pauses sont comme des laboratoires d’idées ; ça bouillonne… Ils créent ensemble un salon des vins dans une commune de l’Ain et déjà ils réfléchissent à investir. Sans doute le temps n’était pas venu ou les planètes pas complètement alignées. Il faudra attendre 2014 et le retour de Jérémy d’Australie ou il a travaillé les restaurants de Sydney. C’est un coup de fil de l’Australie vers la France qui déclenche tout.

Jérémy : « Tu as vu, il y a du Fleurie "La Madone" à vendre sur internet »

Nicolas : « Non ?! Tu plaisantes ? »

De la Nicolas prends les contacts, Jérémy rentre et en janvier  2015 une offre est faite et accepté !

C’est parti….